Comment faire le choix d’un vin selon le plat ?

Que ce soit à la maison ou au restaurant, choisir un vin pour accompagner un plat précis, n’est pas toujours très facile surtout si l’on ne possède aucune expertise dans le domaine. Entre vins blancs et rouges, la diversité marquante entre les plats de résistance, les entrées et les desserts, choisir un vin peut devenir énigmatique.

Toutefois, il y a de petites astuces dont vous pouvez vous servir pour sélectionner le vin qui s’associerait merveilleusement bien. Ce billet vous fournit quelques conseils pour le choix du vin selon le plat.

A lire également : Quelles techniques de cuisson pour des pommes de terre en salade ?

S’assurer de la qualité du vin en question

Pour choisir un vin selon le plat, il faut prendre en considération plusieurs éléments. Vous devez miser sur l’aspect qualitatif du vin en toute circonstance. Un vin de mauvaise qualité perturbera inévitablement l’expérience d’accord de vin et de mets que vous désirez vous offrir. Il est donc important de s’assurer de la qualité du vin avant de passer à son acquisition.

Les vins Côte Rotie sont des vins rouges de grande garde issus de meilleurs domaines. Ils peuvent être conservés sur une période allant de 5 à 20 ans. Ce sont des vins rouges puissants qui ne peuvent pas être associés à toute sorte de menus.

A lire également : Choix de machine à thé : comparatif des meilleurs modèles 2023

Pour profiter du caractère corsé des vins de Côte Rôtie, il faut une association de mets bien relevés. Une recette à base de viande rouge ou de gibier est l’idéal à faire accompagner d’un vin de ce millésime.

Suivre les règles d’accord de vins et de plats

L’association d’un vin et d’un plat ne se fait pas à la volée. En gastronomie, ce type d’accord est tout un art qui est encadré par des règles. Ces dernières déterminent le type d’association à effectuer entre un mets et ce breuvage. En fonction de ces diverses sortes de combinaisons, on distingue les associations dites horizontales et verticales.

L’accord horizontal entre un mets et un bon vin suggère le respect d’une équivalence de puissance entre les deux éléments. Ainsi, à un vin léger, on associe un repas léger ; et à un repas bien relevé, on accorde un vin puissant en bouche. Vous pouvez également suivre une règle d’association régionale pour mieux accorder votre vin. Cette forme d’association vous permet d’éviter de faire de faux accords.

faire le choix d’un vin selon le plat

Quant à l’accord vertical, il tient compte de la succession des repas et des vins servis. Ce type d’association prône l’harmonie des saveurs tout au long du repas. Pour servir les vins suivant cette règle, il faut suivre une chronologie bien déterminée.

Les vins blancs doivent être servis en amont aux vins rouges. Les vins les moins alcoolisés sont consommés avant les plus forts. Pour respecter cette règle, les vins secs avant les vins liquoreux, les vins frais avant les vins chambrés et vins jeunes avant les vins de garde sont les ordres de services dont il faut tenir compte.

Vous pouvez mieux choisir votre bouteille de vin en vous servant de ces règles comme repères. N’hésitez pas à demander conseil auprès des professionnels en œnologie afin d’opter pour la boisson qu’il vous faut pour le plat précis dont vous disposez.

Se baser sur quelques illustrations pour faire un bon choix du vin

Pour réussir à associer un vin à un plat, il peut être intéressant de jeter un coup à quelques exemples d’accord déjà réalisés par des professionnels et qui ont bien été aimés. Voici quelques illustrations sur lesquelles vous pouvez vous baser pour choisir convenablement le vin à déguster :

  • Le vin blanc sec et effervescent pour un plateau de fruits de mer ou de poissons à chair fondante ;
  • Le vin blanc moelleux est en parfait accord avec du roquefort, une tarte aux fruits, ou encore une crème caramel ;
  • Un vin rouge léger peut être associé à un poisson de type saumon, à une truite, ou encore avec de la charcuterie ;
  • Un vin rouge charpenté associé à un plat aux saveurs rehaussées, tel qu’un plat de viande rouge, ou encore un plat réalisé avec du poisson cuit au vin rouge.

À ces diverses associations, vous pouvez choisir d’y apporter votre marque de créativité. Ajoutez d’autres éléments pour une touche plus personnelle, tout en veillant à ne pas commettre des fautes d’accord.

Gardez à l’esprit que vous devez obtenir un équilibre parfait entre le vin et le mets. Ces directives vous aideront inévitablement à bien choisir le bon vin pour accompagner vos plats.

Expérimenter avec les saveurs et les textures pour trouver des combinaisons uniques

Si les illustrations que nous avons évoquées précédemment peuvent vous donner une idée générale pour choisir le vin qui s’accordera à votre plat, il est aussi possible de créer des combinaisons uniques en expérimentant avec les saveurs et les textures.

Pour cela, il faut avant tout connaître la saveur principale du plat : salée, sucrée ou acidulée. Cherchez l’équilibre en optant pour un vin qui aura une saveur complémentaire. Par exemple, si vous cuisinez un poisson grillé avec une sauce citronnée (acide), choisissez un vin blanc sec aux notes d’agrumes.

Il est aussi intéressant de jouer sur les textures : si vous servez une viande tendre comme du filet mignon, par exemple, accompagnez-la d’un vin tannique pour contraster. À l’inverse, si votre plat a déjà beaucoup de texture comme un gratin dauphinois, misez sur des vins plus légers afin de ne pas alourdir davantage le repas.

N’hésitez pas non plus à sortir des sentiers battus et osez créer vos propres accords en associant différents types de plats et vins jusqu’à trouver celui qui convient parfaitement à vos papilles.

Toutefois, gardez bien à l’esprit qu’une mauvaise association pourrait ruiner toute l’expérience culinaire. Évitez donc d’utiliser des vins trop forts ou très rares dont le goût risque d’éclipser celui du plat lui-même.

Le choix final dépendra bien entendu de vos goûts personnels et de l’impact que vous souhaitez donner à votre événement. N’hésitez pas à expérimenter, à explorer différentes options, tout en restant vigilant quant aux associations les plus classiques pour ne pas commettre d’impair.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez être en mesure de choisir le vin parfait pour chaque plat et ainsi offrir une expérience culinaire inoubliable.

Prendre en compte les préférences personnelles en matière de vin et de nourriture pour personnaliser les choix de vin pour chaque plat

Il faut se rappeler que chaque personne a des préférences personnelles en matière de nourriture et de vin. Ce sont ces préférences qui feront la différence dans le choix final du vin pour chaque plat.

Si vous êtes l’hôte d’un repas, prenez le temps d’en apprendre davantage sur les goûts et les habitudes alimentaires de vos invités. En connaissant leurs préférences, vous serez en mesure de personnaliser votre sélection de vins pour répondre à leurs besoins spécifiques.

Par exemple, si l’un des convives est amateur de vins rouges corsés, alors optez pour un Bordeaux puissant ou un Barolo italien riche et fruité. À l’inverse, si quelqu’un préfère les vins blancs légers et frais, choisissez plutôt un Sauvignon Blanc sec ou un Chablis minéral.

Les choix peuvent aussi être personnalisés selon les restrictions alimentaires telles que le régime sans gluten, le régime végétarien, etc. Il existe aujourd’hui une multitude d’alternatives intéressantes à découvrir telles que certains vins bios ou encore vegan-friendly.

Lorsque vous choisissez des vins à personnaliser selon les goûts individuels, n’oubliez pas non plus qu’il faut respecter la règle principale : choisir des options adaptées aux plats qui seront servis tout en étant cohérent avec vos invités afin qu’ils passent tous ensemble une soirée agréable autour d’une table bien assortie.