Trophée Julien Chopin 2016

Publié le par chrissy

Trophée Julien Chopin 2016

 

Je participe cette année au Trophée Julien Chopin. 
Je devais proposer une recette salée, integrant le Ratafia Champenois Chardonnay que j'ai choisi.

les votes sont ouvert sur la page FaceBook, un petit j'aime de votre part apportera toutes ses chances à ma recette. 
Pour voter voter, rendez vous sur la page Facebook (public) et un petits j'aime pour ma recette...ICI

LE TROPHÉE JULIEN CHOPIN EN QUELQUES MOTS
Le concours a été créé en 2012 par Emmanuel Chopin, il avait alors pour conviction de faire connaitre le ratafia champenois comme un produit gastronomique et de le prouver au travers de recettes culinaires. Face à l’engouement des blogs, il a décidé de créer ce concours profitant ainsi des richesses de la blogosphère pour mettre en valeur le ratafia champenois. Chaque année, l’événement ne cesse de prendre de l’ampleur. Pour la 4ème édition, le concours compte 3 fois plus de participants que l’an dernier !

LA SÉLECTION
Les blogueurs culinaires sont directement contactés par l’équipe du Champagne Julien Chopin. Le choix des blogs à contacter est déterminé selon une grille d’observation basée sur la qualité du blog mais aussi sur la créativité du blogueur. Les 25 premiers candidats ayant renvoyé leur dossier d’inscription sont sélectionnés pour le concours. Afin de réaliser leur recette pour le concours, les participants ont le choix entre deux ratafias champenois de la gamme Julien Chopin : le Meunier ou le Chardonnay. Dès la réception de l’échantillon, les candidats doivent créer une recette unique avec ce produit puis renvoyer celle-ci par mail avec un visuel du plat. Seuls deux d’entre eux seront sélectionnés par notre jury de professionnels pour participer à la grande finale.

LA FINALE
La finale se déroule sur le parvis de la salle des fêtes de Monthelon le 30 Juillet 2016 à 15h. Les deux finalistes devront reproduire leur recette dans un temps limité et chronométré. Au terme du temps imparti, les plats passent une nouvelle fois entre les mains du jury… Pour la dégustation et la délibération finale ! Durant cette finale, ouverte au grand public, de nombreuses activités sont proposées : dégustation de cocktails à base de ratafia champenois, élection du meilleur cocktail, dégustation des plats des candidats, initiation à l’oenologie, olympiade des saveurs.

LE RATAFIA CHAMPENOIS
Le ratafia trouve son origine vers le 13ème siècle comme un mode de conservation des jus de fruits et de raisins dont on bloque la fermentation par l’ajout d’alcool, comme les salaisons ou les confitures. Au fil du temps, le ratafia domestique est fabriqué au moment de la vendange avec le jus de raisin frais. Le mélange de l’alcool avec du moût de raisin permet de l’aromatiser en conservant les arômes premiers de raisin. Au cours du XX siècle, la consommation de ratafia de champagne s’est développée, mais reste une consommation très locale. Cependant, ces dernières années, quelques vignerons ont choisi de revisiter le traditionnel ratafia perçu comme « l’apéritif du vigneron » en un spiritueux de qualité, authentique et gastronomique. Le ratafia fait partie intégrante de l’histoire de la Champagne, de son patrimoine viticole et gastronomique. Depuis 2015, huit siècles après sa création, le ratafia devient une Indication Géographique et change de nom: Ratafia champenois.

L’ÉLABORATION
L’indication géographique « ratafia champenois » désigne une boisson spiritueuse obtenue par aromatisation d’un alcool d’origine viticole avec du moût de raisins de champagne. Il est commercialisé à l’issue d’une période minimale de maturation en cuve ou en fûts de 10 mois. La production des mouts destinés à l’élaboration du « ratafia champenois » proviennent de raisins susceptibles d’entrer dans l’élaboration de vins revendiqués dans l’AOC « Champagne ». Ces moûts sont obtenus dans la limite de 2 666 litres de moûts débourbés pour 4 000 kilogrammes de raisins. L’alcool utilisé, pour la production du « ratafia champenois » est une eau‑de‑vie de vin, une eau-de-vie de marc, un distillat de vin ou un distillat vinique. Après fabrication, le ratafia champenois subit une maturation de 10 mois minimum avant la mise en bouteille. La maturation est réalisée en cuves ou en fûts de chêne d’une capacité inférieure ou égale à 10 hectolitres (l’emploi de copeaux de bois visant à aromatiser la produit est interdit). Le taux d’alcool doit être compris entre 16% et 22% et la teneur en sucre est 110 grammes par litre minimum.

L’ÉLABORATION
L’indication géographique « ratafia champenois » désigne une boisson spiritueuse obtenue par aromatisation d’un alcool d’origine viticole avec du moût de raisins de champagne. Il est commercialisé à l’issue d’une période minimale de maturation en cuve ou en fûts de 10 mois. La production des mouts destinés à l’élaboration du « ratafia champenois » proviennent de raisins susceptibles d’entrer dans l’élaboration de vins revendiqués dans l’AOC « Champagne ». Ces moûts sont obtenus dans la limite de 2 666 litres de moûts débourbés pour 4 000 kilogrammes de raisins. L’alcool utilisé, pour la production du « ratafia champenois » est une eau‑de‑vie de vin, une eau-de-vie de marc, un distillat de vin ou un distillat vinique. Après fabrication, le ratafia champenois subit une maturation de 10 mois minimum avant la mise en bouteille. La maturation est réalisée en cuves ou en fûts de chêne d’une capacité inférieure ou égale à 10 hectolitres (l’emploi de copeaux de bois visant à aromatiser la produit est interdit). Le taux d’alcool doit être compris entre 16% et 22% et la teneur en sucre est 110 grammes par litre minimum.

LE RATAFIA CHAMPENOIS JULIEN CHOPIN
Les ratafias champenois Julien Chopin sont pensés et élaborés pour mettre en avant le goût du fruit avant tout. C’est pourquoi, Emmanuel Chopin a choisi d’utiliser un « distillat de vin à 94 ° » permettant d’alcooliser le ratafia sans masquer les arômes des raisins ou supplanter leur goût… Les ratafias
champenois Julien Chopin sont travaillés par cépage : un Meunier, un Chardonnay et un Pinot Noir. Chacun révélant des arômes, saveurs et couleurs très différents. La maison produit également un ratafia Meunier en méthode Solera à la champenoise. Cette méthode permet au vieux ratafia d’éduquer le plus jeune. Elle permet aussi de maintenir un style, un véritable fil conducteur dans l’élaboration. Le ratafia obtenu est charnu, gourmand et profond. C’est une invitation à remonter le temps, à parcourir les innombrables millésimes qui le composent. Les ratafias champenois Julien Chopin ont un attrait gastronomique évident. Ils sont parfaitement adaptés pour accompagner les foies gras, coquille saint jacques, fromages et dessert. En cuisine, on en fait des sauces pour les viandes blanches, des desserts ou encore des glaces.

Commenter cet article

lilylaplume 25/06/2016 06:05

Voilà, Ai voté avec plaisir ...